Peches-capitaux

Sunderson, inspecteur à la retraite, s’installe dans un havre de paix dans le Nord du Michigan dans le but de s’adonner entre autres à son péché mignon, la pêche.

Très vite, il découvre ses voisins, véritables terreur dans les environs, depuis des décennies. Ce clan commence à être décimé par des morts inexpliquées, attirant le vieux policier non seulement par le mystère mais également par les jeunes femmes aux charmes redoutables : jeunes et enthousiastes, mais surtout excellentes cuisinières, le Graal pour ce fin gourmet !

Entre enquête, regrets d’un homme à l’orée de sa vieillesse, réflexions sur les sept péchés capitaux et les techniques de pêche, ‘Péchés capitaux (faux roman policier)’ de Jim Harrison est roman dans lequel on se laisse entrainer malgré soi. On tremble pour le vieux Sunderson, on s’insurge de son comportement parfois un peu limite : ce vieux flic ne nous laisse pas indifférent.

Il s’agit de ma seconde expérience de ‘lecture’ d’un livre audio, et je dois avouer que cette approche ne me correspond pas : la lecture est l’entremêlement d’une histoire et d’un style, et dans le cas de ‘Péchés Capitaux’ je suis passée à côté de la légendaire plume de Jim Harrison, obnubilée que j’étais par l’intrigue…

Un grand merci à Babelio et aux Editions Thélème pour cette redécouverte du concept de livre audio, formidable conteur d’histoire…

Publicités