CVT_Journal-pre-posthume-possible_4249

Le souvenir que j’avais de Christiane Rochefort était ‘Les Petits Enfants du Siècle’, un roman lu à l’adolescence qui décrit la vie d’une famille de banlieue pauvre, devenue nombreuse avec les allocations à chaque naissance. Un roman réaliste, attachant et plein d’humour…

Le temps a passé et Babelio est passé par là lors d’une Masse Critique qui proposait le ‘Journal pré-posthume possible’ de Christiane Rochefort.

Telle une madeleine sans le thé, toute l’émotion de ma lecture de jeunesse est revenue !

Christiane Rochefort (d)écrit dans ce journal ses états d’âme, ses réflexions et pensées pendant l’écriture de son roman ‘La Porte du Fond’. Avec un humour frappant, Christiane Rochefort partage ses doutes sur la qualité de ses écrits, sa difficulté à écrire suffisamment chaque jour… ce livre est un témoignage poignant sur la création et la difficulté de créer, tout en continuant à vivre.

Christiane Rochefort est une écologiste avant l’heure et se fait un point d’honneur de ne pas se laisser entrainer par la folie e son temps.

Quel formidable déclaration de cette grande autrice, mêlant sa sensibilité créatrice à la folie du monde moderne !

Richement illustré par des dessins, des photos, et des écrits de Christiane Rochefort, ce journal est un formidable lien entre l’écriture et la vie, l’exemple même de la création sans limite, ni barrières… tels ses jardins à l’aune de sa vieillesse.

Un énorme merci à Babelio et aux Editions iXe de m’avoir ramener dans le monde émouvant de Christiane Rochefort !

Publicités